Contactez-nous au 01 44 49 19 50

Espace sociétairesSolvaccord
Nos services SOCAF

Photos immobilières : ce qu’il faut savoir avant de « shooter »

27/09/2017 11:25

Les agents immobiliers l’ont compris depuis longtemps : réussir une vente passe par réussir de très belles photos qui mettent en valeur le bien.

Pour un agent immobilier, une belle photo c’est avant tout une photo qui transmet de l’information et qui met en valeur un bien. Dès lors, pour qu’une photo soit riche en information, il faut impérativement que l’appareil photo numérique choisi offre un maximum de pixels. Mais ce n'est pas le seul critère. Bertrand Marie, photographe à Paris, explique : « Il faut s’entendre là-dessus : parfois il vaut mieux utiliser un appareil photo hybride micro 4/3 de 16 Mpx qu’un appareil compact de 20 Mpx à petit capteur ». Pour ce spécialiste de la photo, « Plus d'informations sur une seule photo, cela veut dire qu’il ne faut pas faire de gros plan sur un sujet précis, mais des plans larges. Dans ce cas, il faut utiliser un grand angle, voire un très grand angle. Mais attention, pour cela il faut proscrire les fisheyes car leur déformation est la plupart du temps très prononcée. ».
Bertrand Marie connait parfaitement les préoccupations des agents immobiliers, qui doivent parfois se déplacer le soir pour faire des photos en urgence. « Dans ce cas où l’agent n’a pas le choix du jour et de l’heure, il lui faudra s’équiper d’un appareil photo avec une montée en sensibilité propre jusqu'à 3 200 ISO. Dans cette hypothèse, il conviendra de réaliser les photos en RAW, pour rattraper la balance des blancs qui pourra être mise en défaut par des sources d'éclairage artificielles ou par des éclairages mixtes. »

CEPSO, le centre de formation de la SO.CA.F., propose une formation permettant d'optimiser la prise de photo immo avec son smartphone. Plus de détails en suivant ce lien (rubrique "Transaction").