Contactez-nous au 01 44 49 19 50

Espace sociétairesSolvaccord
Nos services SOCAF

Investir dans un parking... une bonne idée ?

02/01/2019 16:10

Avant janvier 2018, ne pas mettre de pièces à l’horodateur ne « coûtait » que 17 euros d’amende dans une grande ville comme Paris. Avec la dépénalisation du stationnement, les villes ont délégué depuis janvier 2018 à des sociétés privées le soin d’établir des forfaits post-stationnement (FPS) qui peuvent atteindre des sommets : ainsi, à Paris, le forfait peut vous coûter jusqu’à 50 euros, doublé lorsque la voiture reste immobilisée toute une journée ! Résultat : un automobiliste peut potentiellement devoir débourser jusqu’à 600 voire 700 euros par semaine rien qu’en stationnement ! Une révolution qui a vu le nombre de locations de parkings bondir à Paris de plus de 34 % en un mois et un engouement certain des investisseurs pour l’achat de places de parkings ou de box. Il faudra néanmoins se dépêcher pour acquérir un bien qui deviendra de plus en plus précieux ! En effet, alors que Paris et Lyon maintiennent une croissance dans le calme sur un rythme de 4% à 5% par an, la périphérie et les autres grandes villes françaises semblent rattraper leur retard avec une progression des prix allant jusqu’à 19% à Bordeaux entre 2016 et 2017. Il faut aussi tenir compte sur le marché de l’immobilier de parking de plusieurs éléments pour expliquer ce regain d’intérêt. D’une part, la diminution du trafic automobile concerne plus particulièrement les centres-villes et ne semble donc impacter les prix des parkings que dans le cœur des grandes villes. D’autre part, les facteurs créant une forte tension sur l’immobilier de parking sont encore très nombreux et expliquent la solidité de la progression des prix. Parmi ces facteurs: la non construction depuis quelques années de nouveaux parkings publics, la suppression de nombreux emplacements de stationnement sur la voie publique, l’augmentation des tarifs de stationnement,  l’adéquation des parkings à de nouveaux usages comme le stockage ou encore une forte corrélation avec les prix de l’immobilier d’habitation.